ConseilsTrésorerie

A court de trésorerie ? Découvrez les solutions de financement

A court de trésorerie ?

Découvrez les différentes solutions de financement

A court de trésorerie ? Nos solutions de financements

Le manque de trésorerie est à l’origine de nombreuses fermetures d’entreprises, surtout pour les TPE/PME. Réagir dès les premiers signes est alors essentiel si vous souhaitez redresser la barre à temps et poursuivre le développement de votre activité sereinement. Parcourons ensemble les solutions de financement qui s’offrent à vous.

 

Première solution : Augmentez votre chiffre d’affaires

 

Le moyen le plus simple pour augmenter votre chiffre d’affaires est bien sûr d’augmenter votre volume de vente ou vos prix de vente. En effet, pour rappel, le chiffre d’affaires se calcule en multipliant le nombre de ventes effectués par le prix de vente unitaire de vos produits ou services. Si vous augmentez l’un des composants, mathématiquement, votre chiffre d’affaires augmentera. Cependant, ce n’est pas toujours simple. Voici quelques pistes à exploiter :
  • Pour vendre plus, vous pouvez vous appuyer sur de la prospection en participant à des salons ou en appelant des prospects par exemple.
  • Vous pouvez aussi revoir votre politique de tarification dans le but d’augmenter les prix d’une partie ou de l’ensemble de votre offre. Attention toutefois à ne pas faire fuir vos clients par une augmentation trop rapide et/ou non justifiée. Pratiquer des prix plus élevés implique des attentes chez vos futurs clients, pensez y !
  • Si vous faites du e-commerce, augmenter vos prix de vente n’est peut-être pas facile. Pensez à faire grimper le panier moyen grâce à des promotions exclusives web, à des ventes par lots, à des frais de port offerts, à un minimum de commande pour certains produits, etc.

 

Deuxième solution : Réduisez vos charges

 

Afin de débloquer davantage de trésorerie, réduire vos charges fixes et variables peut être une solution intéressante. En effet, pour le bon fonctionnement de votre entreprise, vous avez besoin de ressources humaines, financières et matérielles qui vous coûtent parfois très cher. Les charges liées à votre activité incluent notamment les salaires, vos fournisseurs, les loyers de vos locaux, les abonnements d’électricité, d’eau et de téléphone, vos stocks…

 

Après avoir analysé chaque poste de dépense, vous serez capable d’optimiser vos coûts d’exploitation : optez pour la gestion numérique plutôt que papier, demandez un étalement de paiement pour les charges sociales comme l’URSSAF ou le RSI, comparez les prix pour vos besoins matériels, trouvez de nouveaux fournisseurs ou renégociez avec vos fournisseurs actuels, etc.

 

Vous pouvez également réduire vos charges en développant de nouveaux canaux de distribution, qui seront peut-être plus adaptés à votre offre. Dans un secteur comme la mode, presque toutes les entreprises ont sauté le pas de l’e-commerce, et certaines ne possèdent même pas de boutique physique. Selon votre cible et votre activité, c’est à vous de décider le meilleur canal de vente pour vos produits ou vos services.

 

Troisième solution : Optimisez vos stocks et vos immobilisations

 

Vos stocks représentent de la trésorerie immobilisée. Peu importe la taille et le secteur d’activité de votre entreprise, vos stocks doivent être suffisants pour satisfaire les commandes, sans être pour autant trop important afin de vous éviter d’avancer de la trésorerie. Tant que vos produits ne sont pas écoulés, vous ne récupérez pas de trésorerie. C’est pourquoi il peut être intéressant pour vous de fonctionner en « flux tendu » et ainsi d’avoir un stock réduit. Mais cela induit une très bonne logistique en interne ou avec vos fournisseurs si vous externalisez.

 

Une autre solution réside dans l’optimisation de vos immobilisations. Renouveler ses machines ou son parc de véhicules peut vous coûter très cher. Pourquoi ne pas choisir une formule de leasing ? Ce type de financement vous permet de louer un bien, mobilier ou immobilier, sur une durée déterminée. Certes le bien ne vous appartient pas, mais vous pouvez l’utiliser comme bon vous semble. A la fin de la durée convenue dans le contrat, vous avez plusieurs possibilités : restituer le bien, reconduire le contrat pour la même durée ou acheter le matériel. Vous bénéficiez alors d’un bien neuf soumis aux dernières normes et technologies tout en vous permettant de conserver vos liquidités.

 

Quatrième solution : Réduisez votre DSO et négociez avec vos fournisseurs

 

Réduire votre DSO, le Délai Moyen de Paiement des clients, peut être une solution pour retrouver de la trésorerie. En effet, plus vos clients vous paient vite, plus vous disposez de trésorerie et plus vous êtes en capacité de régler vos factures fournisseurs ou toutes autres charges.
Pour inciter vos clients à payer rapidement, pourquoi ne pas envisager de proposer un escompte qui pourra varier selon le délai de règlement : plus important si votre client paie immédiatement, plus faible s’il vous paie dans les 30 jours. Pensez également à relancer les clients qui peinent à vous régler, via un logiciel de crédit management par exemple. Plus vous attendrez, plus le risque d’impayé augmentera.

 

Dans le but de stabiliser vos liquidités, n’hésitez pas à négocier les délais de paiement avec vos fournisseurs. Choisissez ceux avec qui vous collaborez depuis longtemps et/ou ceux qui vous apportent la majorité de vos besoins matériels ou immatériels : ils seront surement plus enclins à vous accorder un allongement pour régler leurs factures, surtout s’ils vous considèrent comme un « bon payeur ». Cela vous permettra d’attendre les paiements de vos clients et de conserver un maximum de cash disponible dans votre trésorerie. Attention toutefois à ne pas abuser de leur confiance, sans quoi les délais de paiement seront raccourcis.

 

Cinquième solution : Négociez avec votre banque

 

Selon vos apports financiers personnels, ou ceux de vos actionnaires s’il y en a, votre banque vous soutient au quotidien pour vous permettre de développer votre activité. Ainsi, pour retrouver de la trésorerie, l’une des solutions qui s’offre à vous est de vous tourner vers votre banque. Vous pouvez négocier un nouvel emprunt sous forme de crédit à court terme ou sous forme d’escompte. La différence se trouve dans le but du financement. Le crédit à court terme vous permet de combler un besoin ponctuel, tandis que l’escompte vous permet d’obtenir de la trésorerie dans l’attente du règlement d’une créance client. La négociation peut se faire de deux façons :
  • Vous pouvez décider de le faire vous-même et devez donc créer un dossier solide présentant un plan d’avenir pour votre entreprise, ainsi que des perspectives d’évolutions intéressantes.
  • Vous pouvez également passer par un professionnel qui a l’habitude de traiter avec les banques et qui négociera votre emprunt au meilleur prix.
Dans les deux cas, pensez à inclure les intérêts annuels dans votre calcul de remboursement de l’emprunt.

 

Demander un emprunt peut parfois s’avérer compliqué selon les banques. C’est pourquoi vous pouvez négocier d’autres éléments dans le contrat vous liant à vos banques, comme un découvert autorisé par exemple. Il est préférable de négocier ce type de condition avant d’être en difficulté pour pouvoir bénéficier d’avantages quand tout va bien pour votre trésorerie, et ne pas payer « plein tarif » les agios lorsque votre trésorerie est dans le rouge. Bien sûr le montant du découvert autorisé est décidé selon votre activité, l’historique de vos comptes bancaires et la confiance qu’a votre chargé d’affaires dans votre capacité à le rembourser. Le découvert autorisé est l’une des conditions négociables dans un contrat bancaire, mais beaucoup d’autres sont également possibles : taux d’agios appliqué, période autorisée, rémunération d’un compte, …

 

Sixième solution : Ouvrez votre capital

 

Pour retrouver de la trésorerie disponible, vous pouvez ouvrir le capital de votre entreprise. Dans ce cas, votre société bénéficiera d’une solidité financière plus forte grâce à des financements sur le moyen et long terme et renforcera sa crédibilité si les investisseurs sont réputés. Bien que votre autonomie de gestion soit diminuée, ouvrir votre capital peut être une excellente solution pour obtenir de nouveaux financements par la suite : financement bancaire, aides publiques, etc.

 

Selon les perspectives d’avenir que vous envisagez, vous pouvez ouvrir le capital de votre société à de nouveaux actionnaires qui peuvent soit acheter des parts dans le capital actuel, soit participer à l’augmentation de ce capital.
N’oubliez pas de prendre en compte la rémunération des actionnaires sous forme de dividendes dans votre prévisionnel de trésorerie.

 

Septième solution : Faites appel à la générosité

 

Outre les sources de financement que nous venons d’évoquer, d’autres solutions alternatives sont disponibles. Selon votre entreprise, vous pouvez décider de lancer une campagne de crowdfunding afin de trouver des financements pour tout ou une partie de votre projet.

Faire appel à la générosité d'autrui demande un travail important sur la façon de présenter son projet. Il faut savoir le vendre et donner envie de s'investir pour donner vie à votre objectif.

E-Finances vous donne toutes les clés en main pour maintenir votre trésorerie à flot et rester serein sur votre gestion d'entreprise.

Pour plus de faciliter dans votre gestion de trésorerie, découvrez notre solution full web : E-Trésorerie.