E-Finances – Logiciels de gestion financière : trésorerie, financement, rapprochement.

Comment optimiser et améliorer sa gestion de trésorerie ?

 

 

 

Si l’on attend généralement d’un entrepreneur qu’il soit à la fois visionnaire, vendeur, mentor, manager hors pair ou encore véritable expert marché, on oublie parfois qu’il doit aussi être en mesure d’améliorer sa gestion de trésorerie. Il doit en outre rassurer ses partenaires, ses collaborateurs ou ses clients quant à l’état des finances de son entreprise. Il doit répondre à la question “Comment optimiser sa gestion de trésorerie ?”. Gérer, prévoir et anticiper les finances de son entreprise relève d’une véritable expertise en matière d’analyse de budgets et de gestion des liquidités.

 

 

Comprendre la notion de trésorerie

Chacun d’entre nous a appris, avec plus ou moins de réussite, à gérer ses comptes en banque. Faire ses courses, payer le loyer, financer les études de ses enfants,… autant d’opérations de la vie quotidienne nécessitant de notre part un contrôle permanent de l’argent et du budget dont nous disposons pour honorer les factures associées à nos dépenses. Pour une entreprise, les choses ne sont pas fondamentalement différentes.
De manière simplifiée, la trésorerie d’une entreprise correspond ainsi à l’argent dont elle dispose pour fonctionner au quotidien. Elle fait aussi face à des dépenses, à la fois d’ordre général (salaires, loyer, achat ou location de matériel par exemple) mais aussi, et surtout, à des dépenses très spécifiques. Celles notamment liées aux relations existantes avec des tierces parties – qu’il s’agisse de conseillers, de fournisseurs de produits ou de services ou encore de partenaires – avec lesquelles elle entreprend des échanges commerciaux qui impliquent des opérations financières soumises à des conditions de paiement réglementées.

L’idéal, pour une entreprise, est de pouvoir compter sur une réserve de liquidités lorsqu’elle fait un état de ses finances une fois ses recettes comptabilisées et ses dépenses intégrées au bilan. La recherche de l’équilibre n’est généralement pas une fin en soi pour une société ambitieuse qui cherchera systématiquement à générer une trésorerie excédentaire et réfléchir aux meilleures options pour utiliser l’argent disponible. Dans le scénario inverse, le bilan peut afficher une trésorerie déficitaire et là aussi, l’entreprise devra se poser les bonnes questions pour surmonter une crise de liquidités temporaire et rééquilibrer son budget.

 

S’entourer d’experts pour soutenir les besoins de trésorerie de l’entreprise

Ainsi, si une entreprise peut gérer ses budgets avec bon sens pour éviter surprises et désagréments, elle se doit surtout d’inscrire la gestion de trésorerie au cœur de sa stratégie de développement. Elle doit pouvoir intégrer à son plan de financement à court, moyen et long terme, les entrées et sorties de cash afin de garantir le bon fonctionnement de ses différents départements et assurer son avenir.

L’entrepreneur ayant pour vocation de faire évoluer sa société, il va, avec une gestion intelligente de ses liquidités, pouvoir être en mesure de libérer une partie de son budget afin d’investir l’argent généré par ses opérations commerciales et ainsi augmenter ses sources de revenus en ajoutant de nouveaux produits et/ou services à son portfolio.

Bien accompagné, par un spécialiste de la gestion de trésorerie, il va pouvoir bénéficier des conseils d’un expert en la matière, capable de l’alerter sur les opportunités offertes grâce aux liquidités disponibles à un moment donné. Des opportunités mais également des risques encourus lorsque l’argent vient à manquer et que certaines dettes ne peuvent être honorées dans les délais impartis.

Le gestionnaire de trésorerie doit absolument être considéré comme le référent en matière de liquidités d’une entreprise, la personne qui dispose d’une vue d’ensemble des entrées et sorties d’argent, qui contrôle les comptes en banque et met en évidence les anomalies. Son rôle est capital aussi bien dans le cadre de la gestion quotidienne des finances de la société qui l’emploie que dans la vision d’avenir de cette dernière.

 

Éviter la crise de liquidité

 

Ce que doit absolument éviter une entreprise, c’est de se retrouver à cours de liquidité. Une situation délicate qui implique une incapacité à honorer ses dettes vis-à-vis de ses créanciers et qui peut avoir des conséquences désastreuses sur l’image de l’entreprise à l’extérieur mais aussi au sein même de l’entreprise qui n’inspirera plus la confiance nécessaire à ses propres collaborateurs.
Pour éviter d’arriver à ce genre de situation, il est capital que la personne en charge de la gestion de trésorerie, équipée d’outils adéquats de monitoring et d’analyse, puisse disposer d’une vue en temps réel de la situation financière de l’entreprise qui l’emploie. Qu’elle puisse en outre anticiper les scénarios déficitaires à court terme et proposer des moyens de les résoudre au plus vite.
Notons que le manque de liquidités n’est pas toujours signe de mauvaise santé financière d’une entreprise. Les exemples de sociétés rentables mais qui négligent leur trésorerie sont très nombreux. Notamment du côté des PME ou des start-up qui concentrent leur énergie sur leur activité commerciale qui peut être excellente par ailleurs et générer un chiffre d’affaires impressionnant. Mais si ces entreprises négligent leur gestion financière dans son ensemble, et de leur trésorerie en particulier, elles peuvent se retrouver sans aucun fond de roulement, c’est-à-dire sans l’argent absolument nécessaire pour honorer leurs factures dans l’attente des paiements de leurs clients ou partenaires. Une situation à éviter à tout prix…

 

 

Quelques conseils pour une gestion de trésorerie optimisée

• Intégrez ou formez au sein de votre entreprise une personne en charge de la gestion de trésorerie. Si, pour des raisons de taille d’entreprise ou de budget disponible, cette dernière ne peut s’y consacrer à temps plein, assurez-vous malgré tout qu’elle en ait la responsabilité dans sa description de poste.

 

Identifiez rapidement les problèmes de trésorerie en procédant au contrôle quotidien des soldes disponibles de vos comptes en banque. Réduisez, si nécessaire, les coûts de fonctionnement inutiles facilement détectables afin d’augmenter vos liquidités.

 

• Assurez-vous de la bonne évaluation de vos fonds de roulement en établissant un calendrier concis des entrées et sorties d’argent récurrentes. Adaptez vos délais de paiements ou de réception de paiements afin de les faire correspondre au mieux et ainsi éviter des flux de trésorerie trop importants.

 

• Automatisez votre gestion et vos prévisions en vous équipant d’outils spécialement dédiés à la gestion de trésorerie qui intègrent vos relevés de comptes, génèrent des alertes et vous proposent des rapports et analyses détaillés de vos budgets.

 

• Ne négligez pas l’aspect humain et restez en contact avec vos établissements bancaires afin de négocier des découverts, des taux d’intérêt, ou d’obtenir des conseils sur les placements rentables et à faible risque par exemple.