Communication bancaire

Fraude au faux technicien bancaire

Fraude au faux technicien bancaire

Ne faites confiance à personne

Fraude au faux technicien : comment se protéger

Avec la multiplication des échanges financiers, les entreprises de toutes tailles et de toutes activités sont sujettes à de multiples fraudes financières. Parmi elles, les fraudes aux virements sont nombreuses et très préjudiciables pour les entreprises victimes, entraînant parfois jusqu’à plusieurs milliers d’euros de perte. Apprenez à reconnaître l’une d’elles, la fraude au faux technicien !

 
 

Comprendre le mode opératoire de la fraude au faux technicien bancaire

 

La fraude au faux technicien demande une phase de recherche en amont : le fraudeur doit appréhender le fonctionnement de l’entreprise, connaître l’organigramme et les statuts des différents salariés, comprendre parfaitement l’outil de paiement utilisé. Certains techniciens envoient un lien par mail contenant un logiciel malveillant à l’entreprise cible afin d‘avoir accès à tous les codes de validation et les identifiants de connexion aux outils de paiements.

 

Le mode opératoire est plutôt simple : un technicien bancaire appelle le responsable des paiements et lui propose de vérifier son outil bancaire suite à des changements effectués par la banque. Le fraudeur guide son interlocuteur, ou prend directement la main sur son ordinateur, pour effectuer une opération de virement dite « test ». Le salarié de l’entreprise est amené à valider, avec sa clé 3SKEY, le virement « test » vers un compte étranger dont les coordonnées sont transmises par le faux technicien. Une fois l’opération réalisée, le virement « test » est envoyé sur ce même compte, celui du fraudeur, et le salarié vient de subir une fraude au faux technicien.

 
 

Reconnaître les signes d’une tentative de fraude

 

Les fraudes aux virements sont difficiles à détecter : les fraudeurs savent imiter les voix, se montrer convaincants et persuasifs envers leurs interlocuteurs. Courtois et polis, les faux techniciens cherchent à trouver la meilleure solution pour amener leur victime à réaliser l’opération de virement. Ils sont très curieux et demandent beaucoup d’informations au téléphone. Voici les signes qui peuvent vous alerter :

 

Fraude au faux technicien : comment se protéger
• Le technicien bancaire vous appelle sans que vous n’ayez demandé de l’aide au service informatique.
• Vous recevez un mail contenant un lien correctif en même temps que vous êtes au téléphone : les techniciens n’envoient pas de liens correctifs.
• L’interlocuteur au téléphone souhaite prendre la main sur votre ordinateur, rapidement.
• Le virement qu’il vous demande de faire est relativement important et à destination d’un compte étranger.
• A la fin de la conversation, le technicien vous demande de ne pas vous connecter avant 2 à 3 jours sur votre outil de paiement.

Se protéger des fraudes au faux technicien

 
Le faux technicien, comme dans toute fraude aux virements, a un but bien précis : vous soutirez vos identifiants de connexion pour provoquer des virements frauduleux. Pour vous protéger contre toutes ses tentatives, plusieurs points sont essentiels :
• Ne communiquez jamais vos coordonnées, ni vos identifiants ni vos mots de passe, que ce soit par téléphone ou par mail. Propre à chaque salarié, ils garantissent la sécurité des données auxquelles chacun a accès. 
• Demandez la confirmation de l’identité de votre interlocuteur auprès de votre hiérarchie. Le but est de s’assurer que vous êtes en contact avec un vrai partenaire de l’entreprise, et non un escroc.
• Informer et sensibiliser vos équipes aux risques de fraude pour mieux les déceler et les éviter.