Communication bancaire

Fraude au président, c’est quoi exactement

Fraude au président, c'est quoi exactement ?

Protégez face à la fraude au président

Fraude au président : protégez-vous

La fraude au président, ou escroquerie aux faux ordres de virements, connaît une recrudescence depuis quelques années. Pour information, les fraudes par usurpation d’identité se sont multipliées sur les trois dernières années : 55% d’entre elles étaient des fraudes au président selon une étude réalisée par la DFCG et Euler Hermes en 2016. 

 
 

Qu’est-ce qu’une « fraude au président » ? 

La fraude au président consiste à usurper l’identité d’un donneur d’ordre – qu’il soit Président du groupe ou directeur d’une filiale – pour exiger d’un collaborateur, en urgence et de façon confidentiel, un important virement. Usant de flatterie ou de menace, l’escroc est en position de force et valorise son interlocuteur pour le manipuler.
 
Le schéma est toujours le même. Dans un premier temps, une personne externe à l’entreprise se fait passer pour le dirigeant et contacte le service comptable par téléphone ou par mail. Après avoir instauré une certaine confiance avec l’interlocuteur, le fraudeur demande un virement important, urgent et confidentiel. Une fois le comptable persuadé, il effectue le virement, après avoir reçu les coordonnées du compte à créditer.  
Fraude au président : protégez-vous

Comment se protéger ?

Il est important que l’ensemble des salariés soit conscient de la nécessité d’utiliser les réseaux sociaux privés et professionnels de façon prudente, en ne diffusant aucune information sur le fonctionnement de l’entreprise. Les salariés doivent également être sensibilisés à ce type de fraude pour la déceler rapidement et l’éviter.

Afin de sécuriser davantage les virements, il est nécessaire de sécuriser les installations informatiques, notamment les logiciels, et de suivre un processus de virement bancaire sécurisé. Parmi les règles de workflow, les virements doivent être validés par au moins deux dirigeants et confirmés par une double signature électronique. La signature biométrique est un moyen imparable pour s’assurer de l’identité de la personne qui valide. Dans ce cas, la validation par fax est à proscrire.

Quels recours possibles en cas de fraude ?

Si vous soupçonnez ou êtes victime d’une fraude au président, il est indispensable de prévenir votre responsable et d’alerter votre banque. Il vous faudra constituer un dossier de preuves en conservant tous les messages émis par l’escroc. Ensuite, vous devez demander à votre banque le retour des fonds, s’ils ont été versés, et déposer plainte auprès du procureur de la République. Attention, le dépôt de plainte doit se faire dans les 24 heures suivant le virement pour espérer récupérer les fonds virés.